Neem.fr

Neem.fr est un site de passionnés de la nature soutenant activement le développement du Neem.
Notre but est de faciliter l'information du public et des professionnels afin d'attirer l'attention sur les nombreuses applications possibles du Neem.

Neem.fr est un site d'information concernant les diverses utilisations possibles du neem. Neem.fr est membre de : www.aspro-pnpp.org

Le Neem dans le monde

Le Réseau international sur le Neem a été créé en 1994. Il centre ses activités sur la prospection et l'évaluation de la diversité génétique du Neem. Des instituts nationaux de 23 pays en Asie, en Afrique, en Amérique latine et en Europe, prennent part aux activités du Réseau, dont la coordination générale est assurée par le Département des forêts de la FAO (Food and Agriculture Organization of the United Nations). Le support technique, c’est-à-dire la fourniture d’ingénieurs et de laboratoires, est lui assuré par le Centre Danida de semences forestières (DFSC), désormais intégré à Forest and Landscape Denmark (centre danois indépendant à l'université de Copenhague (UC), pour la forêt, les paysages et la planification).


Département des forêts de la FAOUn groupe d’experts de la FAO des ressources énergétiques forestières a reconnu la valeur réelle du Neem et son potentiel. Il l’a cité parmi les espèces méritant la priorité absolue pour les pays tropicaux de la zone sèche.

Grâce à sa bonne adaptation aux climats chauds et secs, cet arbre est devenu l’une des espèces les plus communément plantées dans les régions arides et semi-arides. Il est présent dans son pays d’origine (l’Inde) mais également en Afrique, en Amérique latine et dans les Caraïbes.
Dans le Sahel africain, le Neem est planté surtout comme arbre d’ombrage et en brise-vent. Il est aussi utilisé dans la production de bois de chauffage et dans la confection de remèdes locaux. En Inde, les extraits de Neem sont traditionnellement utilisés dans des emplois médicinaux mais aussi comme pesticide /insecticide.

Plusieurs organisations publiques, associations privées, ONG et individus, encouragent le développement de la recherche sur le Neem et sa culture. De nombreux travaux sont en cours sur l’utilisation des extraits naturels de Neem et ses substances chimiques pour des emplois industriels. On étudie leurs propriétés pesticides afin d’encourager son emploi par les agriculteurs et les communautés rurales des pays en voie de développement.

Il est important de noter que, outre ses propriétés pesticides, le Neem est une espèce polyvalente, utilisée aussi bien pour la conservation et la remise en état de l’environnement et l’amélioration des sols, que comme arbre d’ombrage et d’ornement.


Afin de promouvoir le Neem, une fondation indépendante et non lucrative a été créée en 1993. Ses objectifs :

  • Travailler pour un retour aux préparations naturelles
  • Développer la recherche afin de mieux comprendre et utiliser les préparations naturelles
  • Protéger l’environnement, notamment par des actions de reboisements
  • Militer contre la biopiraterie
Fondation dédiée à la promotion du Neem

A propos du Neem

Au Brésil, tous les producteurs de fruits et légumes, tous les distributeurs de produits agricoles connaissent le Neem qui est un produit d’utilisation courante depuis 2001, notamment pour les animaux et l’agriculture.
Lire la suite...

L'alternative biologique

L’Azadirachtin-A, naturellement présent dans le Neem, lutte efficacement contre un grand nombre de ravageurs. Les 25 dernières années, les entomologistes ont isolé plus de 400 espèces différentes (dont certaines résistantes aux pesticides chimiques) que l’on peut traiter par l’action biologique des extraits du Neem.
Plus d'infos

Le saviez-vous ?

A maturité, l’arbre de Neem peut produire jusqu’à 50kg de fruits, ce qui équivaut à 30kg de graines ; celles-ci constituent la principale source de composés à propriétés insecticides, dont l’azadirachtine. Cependant la quantité d’azadirachtine contenue dans les graines varie considérablement selon les conditions climatiques, les conditions du sol et le génotype de l’arbre (Ermel 1986 ; Singh 1986).